Bilan de mi-mandat : 3 ans déjà !

L’avis de l’opposition

Nous constatons que peu de réalisations ont vu le jour côté investissement, or il y avait urgence à lancer le restaurant scolaire et la cuisine centrale en début de mandat pour le bien-être des enfants notamment.
Et outre que cela est préjudiciable à l’économie locale, donc à l’emploi, c’est une perte de temps en termes d’équipements communaux.
La maison des associations, une priorité ? Pour nous, même si elle a sa raison d’être, nous pensons que le pôle Enfance Famille méritait d’être repensé auparavant.
Nous souhaitons aussi que le budget voirie soit revu car l’état des routes se détériore et cela, alors que les derniers hivers ont été cléments.
Quant à la construction de logements, un réel déficit s’installe. Le réveil risque d’être douloureux dans quelques années alors que nous avions pris un rythme de croisière intéressant pour le développement de la commune. Il suffisait juste d’avoir la volonté de créer des lotissements puisque les terrains sont, soit réservés, soit même en voie d’acquisition. Et Le Plan Local d’Urbanisme s’achève après 3 années d’attente pour peu de modifications au final.
Coté fonctionnement, nous réitérons la demande de création d’un poste d’éducateur de rue ainsi que d’actions en faveur de l’enfance jeunesse et d’éducation à la parentalité plutôt que la création d’un poste de policier municipal.
Nous déplorons toujours le fonctionnement des commissions ainsi que l’absence de réflexion globale sur les espaces verts, les bâtiments…. dont le traitement semble être réalisé au coup par coup sans schéma d’ensemble. Tout comme nous déplorons d’avoir été évincés du Conseil communautaire.
Et où est passée la belle réorganisation présentée en Conseil Municipal et dont les délibérations ne font même pas référence ? C’est ce genre d’illusion qui exaspère pendant que d’autres sujets beaucoup plus importants restent en suspens.
La gestion municipale ne se résume ni à la seule gestion du quotidien, même si elle est capitale, ni à l’organisation de festivités qu’au demeurant les associations savent très bien faire. On espère de l’anticipation, de l’accompagnement de la population avec des services de proximité, du développement d’infrastructures communales. Mr Le Maire, dans sa profession de foi de 2014, écrivait vouloir soutenir une politique pour le commerce, créer un cap sports, etc., autant de belles idées sur papier mais qui aujourd’hui sont en attente.
La gestion municipale c’est aussi donner sa place à toutes les représentations pour une plus grande transparence des décisions prises. Les comités de suivi ou de pilotage réunis pour être des chambres d’enregistrement ne traduisent pas une démarche de démocratie participative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.