Archives mensuelles : novembre 2018

Déclaration de la minorité au Conseil Municipal du 27 novembre 2018

Monsieur le Maire,
Dans le dernier numéro du bulletin municipal, la présentation de notre expression a été retouchée, ce après la commission communication, vraisemblablement afin de minimiser l’appel au rassemblement de samedi dernier sur le dossier «réduction horaire des services de la Poste ». A ce sujet, en mars 2018, la motion rédigée conjointement et votée à l’unanimité demandait le maintien des 29 heures d’ouverture par semaine. Or, au final la négociation que vous avez menée a abouti à une réduction drastique de 9 heures
Par ailleurs, à plusieurs reprises, ces derniers mois, vous nous avez sollicités pour modifier notre expression dans le Plédranais, ce que nous avons refusé. Les termes du règlement intérieur en vigueur stipulent que le contenu est libre. Seuls des propos diffamatoires peuvent amener une censure, ce n’est jamais arrivé !
Nous pensions sans doute naïvement, que nos échanges du 7 novembre dernier auraient permis de travailler pour les Plédranais plus sereinement.
Pour notre groupe, ces agissements démontrent le non-respect de la démocratie à Plédran.
Afin de marquer notre désapprobation, nous quittons le Conseil municipal.

Rassemblement citoyen pour la défense du bureau de poste

Rassemblement citoyen pour la défense du bureau de poste
Place Julien Tanguy
Samedi 24 novembre 2018 à 11h

L’ouverture du bureau de poste de Plédran va passer de 28h45 à 19h30 début 2019 par semaine.
Cette nouvelle donne nous montre à quel point la Poste n’entend plus honorer sa mission de service public. Et ce qui nous étonne, c’est l’aval de M. le Maire pour de tels changements. Les arguments avancés sont toujours les mêmes : diminution du courrier, moins de passages au bureau, montée en puissance des communications internet et surtout difficultés financières car moins de rentabilité…
En admettant certains propos, tel le développement de l’internet, il reste malgré tout un pan du service qui ne sera plus assuré et cela est très dommageable notamment pour la partie la plus fragilisée de la population à savoir nos aînés et les plus démunis.
Alors pourquoi M. le Maire se satisfait-il de cette situation ? Il dit avoir gagné 4h d’ouverture sur la demande de la Poste, mais la vraie lecture est que RÉELLEMENT nous avons perdu 8h15 !
S’il est de bon ton de regarder le verre à moitié plein, il aurait été plus judicieux d’associer l’ensemble du Conseil municipal, comme à Hillion, à la réflexion et aux négociations pour conserver l’amplitude horaire. Faire cavalier seul, est-ce une attitude pour se prévaloir de savoir négocier ou pour ne pas déplaire à la Poste ?
Avec de telles restrictions d’ouverture, nous atteignons un seuil critique pour la viabilité à terme de notre bureau, d’ici 2 à 3 ans. Moins d’ouverture entrainera nécessairement moins de clients !
Nous ne comprenons absolument pas que l’ensemble du Conseil Municipal, voire la population, n’aient pas été informés et conviés en juin à cette réflexion sur la question fondamentale de service public. La fermeture partielle était actée depuis début juillet (date confirmée par M. le Maire en conseil municipal du 23 octobre). La Minorité l’a appris par voie de presse fin septembre alors que nous avions demandé à en échanger au conseil municipal de septembre !
Où est passée l’expression démocratique ?
Est-ce là une manière de procéder vis-à-vis de la population ? Nous ne le pensons pas.
Mais ce qui nous intéresse surtout, c’est de sauver ce bureau qui a toute son utilité sociale dans une commune de plus de 6500 habitants. Nous croyons encore à l’existence d’un bureau digne de ce nom et nous voulons le démontrer aux responsables de la Poste. Cependant, cela ne peut se faire qu’avec vous, Plédranaises et Plédranais, aussi nous vous invitons à un

Rassemblement citoyen pour la défense du bureau de poste
Place Julien Tanguy
Samedi 24 novembre 2018 à 11h

Venez nombreux, il en va de la pérennité de notre bureau de poste