Archives mensuelles : février 2017

Plédranais mars 2017 : Dormez tranquille braves gens !

Article de l’opposition dans le Plédranais de mars 2017

Voilà trois ans que l’actuelle majorité municipale a été élue. Nous sommes donc en droit d’attendre des projets prêts à démarrer, faute d’en voir en cours de réalisation. Pas besoin de vous les détailler puisque rien n’est commencé.
Cette situation contraint Monsieur Le Maire à disserter sur l’air du temps. Voyez son éditorial du bulletin municipal de février. Que peut-on en retenir ? Comme le chantaient autrefois sur tous les tons, les Chevaliers du guet « Dormez tranquille braves gens ».
Vient ensuite dans ce numéro, le compte rendu du Conseil municipal de décembre. Nous sommes surpris que certains points soient relatés avec force détails tandis que d’autres sont réduits à leur plus simple expression. Ainsi, il est étonnant de constater que la modification du temps de travail du personnel municipal soit traitée sur plus de deux colonnes alors que l’élection des conseillers communautaires et la convention de coopération avec le CROUS – qui font pourtant plusieurs pages de présentation – sont évoquées sur moins d’une colonne au total. En fin de compte rendu, on nous invite à « retrouver les délibérations sur le site Internet de la ville ». Nous avons donc poussé la porte du site Internet, pour n’y trouver, hélas, que bien peu d’informations. Bien sûr, ce n’est pas le personnel qui est en cause puisque ce n’est pas lui qui définit la communication. Alors, parmi les élus de la municipalité « qui ont pleinement conscience de l’honneur de (nous) servir » selon Monsieur Le Maire dans son éditorial, qui est responsable de cette non-communication ?
« Dormez tranquille braves gens »…
Si par le passé, l’ouverture d’un site internet par les collectivités a pu parfois répondre à un effet de mode, aujourd’hui nombreuses sont celles qui en font une véritable vitrine. La majorité précédente avait ainsi initié le site de Plédran dans l’idée d’en faire un réel outil d’information à destination des ¨Plédranais et de ses visiteurs.
Un site internet est partout à l’image de la collectivité, de l’administration ou de l’entreprise qui le porte. Alors, à l’heure où on fait ses achats de toute nature ou ses actes administratifs sur la toile, comment peut-on délaisser à ce point ce portail de la ville de Plédran ?
De nombreuses informations ou de dossiers datent de 2014/2015, voire avant : il semble donc bien difficile d’avoir des outils de communication dynamiques, intéressants et mis à jour quand on n’a rien à annoncer qui soit nouveau, réel, daté.
A l’image du site Internet et de son laisser-aller, nous regrettons le temps où les grues et les camions s’activaient sur différents sites de la commune car cela prouvait son dynamisme.