Archives mensuelles : novembre 2016

Plédranais déc. 2016 : Du bois dont on se chauffait…

Article de l’opposition dans le Plédranais de décembre 2016

Lors des 2 derniers conseils municipaux, celui de septembre et d’octobre, le devenir des coupes de bois de chauffage dans le bois communal a été assez longuement évoqué.
A la question de la Minorité sur la nouvelle donne d’exploitation du bois, M. le Maire et la majorité ont répondu qu’ils avaient décidé de confier en 2016 la totalité de l’exploitation des stères de bois de chauffage sur pied à des exploitants forestiers professionnels et cela pour raison de sécurité. L’explication avancée serait que les coupes se situent à proximité des allées sablées du parcours sportif.
Dans la foulée, cette mesure a été étendue à toutes les coupes pour les années à venir !
La Minorité, ne partageant pas cette approche, s’est abstenue lors du vote de la délibération le 27 septembre. Nous considérons que le système de vente aux particuliers avait jusqu’à présent donné satisfaction, malgré quelques imperfections.
Les exploitations des années précédentes n’avaient pas posé de problème avec les utilisateurs du bois, que ce soient les promeneurs ou les organisateurs de manifestations sportives.
Certes, une intervention des Brigades Vertes était parfois nécessaire pour ranger quelques branches afin de sécuriser les parcours et permettre le bon déroulement de l’épreuve de Canicross ou de la course à pied « Courons dans le bois ». Il fallait aussi interdire l’exploitation le jour des épreuves, mais cela ne posait pas de difficulté non plus. Et c’était peu de désagrément par rapport au plaisir des bucherons, essentiellement Plédranais, qui y trouvaient une saine occupation et du bois à un prix compétitif.
Par ailleurs, l’activité des bucherons assurait une présence quasi permanente dans le bois en hiver et développait la convivialité.
Un autre exemple pourrait également être cité : l’exploitation du bois des 2 côtés de la route communale vers les Coteaux, menée à bien en tenant compte des circuits de bus.
La coupe de bois de chauffage par les particuliers reste donc tout à fait possible avec quelques aménagements simples et un suivi régulier de l’Office National des Forêts et des élus responsables de ce secteur.
C’est pourquoi nous n’avons toujours pas compris ce changement d’organisation pour une activité qui apportait bien plus d’avantages que d’inconvénients aux Plédranais. D’ailleurs il semblerait qu’ils soient aussi attristés d’être privés de « faire leur bois », ce dont ils étaient fiers.
Il va donc leur falloir remiser la tronçonneuse ou chercher ailleurs leur bois de chauffage !
Nous vous souhaitons un Joyeux Noël et tous nos meilleurs vœux pour 2017.